Kitsch or not Kitsch

Histoire

- 21/07/2016 -

Le kitsch qualifie la culture des objets ou styles décalés et démodés qui peuplent notre quotidien. De la nappe napolitaine, en passant par la pendule à coucou, ou encore les anciennes figurines de héros. Cette culture rassemble tous ces produits bas de gamme d’une autre époque aux couleurs parfois criardes que l’on retrouve dans les brocantes mais aussi dans nos salons.

Mais, le kitsch ne se limite pas seulement aux objets, il peut aussi s’agir d’habitude et de routine antidatée. Parmi les photographes qui se sont intéressés à ce mouvement, il y a le célèbre Martin Parr qui s’est spécialisé dans la réalisation d’un portrait de la classe moyenne anglaise. Né à Surrey en Angleterre en 1952, Martin se passionne dès son très jeune âge pour la photographie.

Martin Parr
Martin Parr
Martin Parr

Il sera le premier à immortaliser les comportements dits banals à la plage, dans les rues ou au travail. Optant pour un style ironique et sarcastique, ses tirages témoignent des habitudes populaires et démodés d’une société britannique à l’époque de Margaret Thatcher. Les personnages glorifiés dans ces clichés reflètent le vrai visage des populations, avec leur surcharge de matière et de mauvais goût. Mettant en scène des modes de vie qui nous entourent, les clichés nous permettent de rire de nous-même, grâce à la fine ligne qui sépare notre réalité et ses œuvres.

« Ce ne sont pas mes photographies qui sont kitsch, c’est le monde qui est kitsch » - Martin Parr.

LAPS s'inspire du kitsch pour ces deux éditions : la Dogmonaute représentant des chiens astronautes ainsi que la Catimini et son chat grimé en lady des années 60.

Crédit photo bannière : Jeff Koons.