Like a Hobo

Histoire

- 04/08/2016 -

Constitué de voyageurs sans contraintes et sans limites, le phénomène des Hobos a débuté dans les années 20.

L’accumulation d’événements tels que la fin de la guerre de sécession, la grande dépression, les changements profonds dans la société américaine dus à l’industrialisation et l’urbanisation, plongèrent une grande partie de la population dans une situation délicate.

À court d’argent et à deux doigts de l’expulsion, un mouvement de Hobo se forme.

Pour la plupart, ce sont de jeunes vétérans sans travail et assoiffés d’aventure qui prennent la route et voyagent loin de chez eux. Ils sillonnent les quatre coins des États-Unis et commencent à former des groupes de plusieurs voyageurs. Ces SDF voyageurs contractent des petits boulots dans les villes où ils élisent domicile. Travaillant dans les mines, les champs et dans de petites structures, ils réussissent à subvenir à leurs besoins journaliers.

Dorothea Lange, 1935
Hobo code
Hobo signs,1870s.

Qui dit hobos dit train de marchandises. En effet, le principal moyen de transport pour cette grande communauté au budget très limité sera les trains de marchandises. Très peu surveillés avec parfois juste le chauffeur en tête de train, les hobos grimpent dans les wagons et dorment à la belle étoile en attendant la prochaine station. Surnommés les vagabonds voyageurs, ils sillonnent les États-Unis. Se donnant rendez-vous sur les bordures de route et dans des lieux abandonnés, les Hobos échangent les dernières nouvelles et les indications utiles pour le voyage.

Malheureusement ils ne seront pas accueillis de la même manière dans toutes les villes. Grâce à ces informations, les Hobos pouvaient savoir s’ils pouvaient continuer ou devaient rebrousser chemin. La communauté des Hobos s’agrandissant, un code d’éthique fut aussi établi pour garantir la sécurité et la tranquillité de tous. En littérature, plusieurs oeuvres retracent les périple des hobos tel que ‘Sur la route’ de Jack Kerouac et ‘The Hobo’ de Nels Anderson.