Nakano Takeko

Histoire

- 23/06/2016 -

Emblème de toutes les femmes combattantes, LAPS a choisi de partager le courage et l’esprit combatif de l’une des rare Samouraï, Nakano Takeko. Figure de la guerre de Boshin, Nakano dirigea à 21 ans seulement une armée de combattantes. Issue d’une famille du clan de Aizu, elle est née à Edo, appellation de Tokyo dans les années 1800.

Instruite dans les domaines de l’art littéraire et martiaux japonais, Nakano développe alors une âme de guerrière.

Nakano Takeko (1847-1868)
Ishi-jo - Estampe de Kuniyoshi, 1848
Nakano Takeko (1847-1868)

En Janvier 1868, la guerre de Boshin éclate. Un conflit où s’affrontent les envieux du pouvoir de l’empereur de l’époque, Meiji. Bravant l’interdiction aux femmes de combattre, Nakano constitue et mène une armée de guerrières intrépides sur le champ de bataille.

Mais lors d’une attaque, elle est touchée à la poitrine. Sa blessure mortelle la pousse à demander à sa sœur de la décapiter. Par ce geste, Nakano évite de devenir le trophée de l’armée adverse. Son corps sera ensuite inhumée sous un pin et un monument sera érigé en sa mémoire. Nakano Takeko a ainsi été l’une des premières du mouvement des Onna Bugeisha, les femmes samouraï au Japon.

LAPS leur rend hommage avec ces modèles éponymes.

Nakano Takeko

Edition épuisée

(Dernières pièces disponibles à l'Atelier)

Onna Bugeisha

Edition épuisée

(Dernières pièces disponibles à l'Atelier)